Sorties culturelles

La rose est symbole de féminité, le métal signe de force et d’énergie, la cendre évoque les héritages du passé. Trois éléments. Trois concepts. Trois visions de la danse et de la vie. L’occasion pour Olga Pericet d’affirmer sans détour, et sans fausse pudeur, tout ce qui a influencé année après année son parcours personnel. Ecole du bolero, danse classique espagnole, courants contemporains et flamenco, bien sûr, se conjuguent, se répondent et se stimulent en douceur, sans jamais perdre de vue ce passé qui, seul, peut éclairer l’évolution en cours. Entre la romance à Cordoue d’Albeniz, la milonga, les cantiñas, les tarantas, seguiriyas et bulerias, il n’y a pas télescopage ou conflit, pas l’ombre d’une rivalité, d’une dissonance.

Olga Pericet, danseuse subtile et engagée, a déployé une trajectoire caractérisée par la diversité : depuis le flamenco le plus traditionnel jusqu’à la danse contemporaine ou le dialogue respectueux mais non conformiste de l’école bolera avec le classique espagnol. Son flamenco personnel puise dans l’archaïsme des racines tout en vibrant de modernité dans la construction des scènes et l’interaction du chant et de la musique. Artiste prodigieuse, son exigence technique flamenca comme sa curiosité des formes chorégraphiques nous offrent un incroyable entremêlement de détails oniriques et de danse traditionnelle…

Samedi 2 mai, 21h00

Carré Léon Gaumont

Laisser un commentaire